Documents: Latest From: Larry Hodgson:

Le coléus: que de couleur!
by Larry Hodgson
by Larry Hodgson

email: horticom@horticom.ca

Larry Hodgson has given hundreds of lectures on gardening throughout Canada and the United States.

All the lectures are given with Larry's typical touch of humor and are fully illustrated with beautiful color slides.

They are either in English or French, according to your needs.

Larry is also Regional Director of the Garden Writers Association and has written many books.


June 5, 2011

Votre décor manque-t-il de couleurs? Si c’est le cas, vous pouvez toujours y ajouter une plante à fleurs… à condition de pouvoir la garder en fleurs, bien entendu. Mais il y a encore plus facile, car certaines plantes vertes sont aussi colorées que toute plante à fleurs… à cause de leur feuillage multicolore. Et la plus colorée des plantes «vertes» est le coléus.

Coleus X hybridus nous vient du Sud-Ouest asiatique où on le cultive depuis des siècles pour son feuillage fortement bigarré. On croît que, à l’origine, ses feuilles fortement bordées de rouge avec une pointe de jaune au centre aidaient à diriger les abeilles vers les fleurs somme toute assez insignifiantes. Sous la main de l’homme, cependant, la coloration a été tellement modifiée et étendue que les abeilles ne doivent plus rien y comprendre. Bariolé, bigarré, tacheté, strié: de tels adjectifs peuvent tous décrire le coléus moderne, qui peut être de couleur violette, rouge, rose, jaune, blanche, crème… et ce, tout en même temps. Il peut même porter un peu de vert à l’occasion! Incroyable non ? Et si le coléus de nos grand-mères était toujours une grande plante dressée aux grosses feuilles cordiformes, le coléus moderne a souvent des tiges multiples et de petites feuilles parfois flûtées, divisées, voire même linéaires. Curieusement, les coléus les plus populaires actuellement ne sont même pas bigarrés: on préfère de nos jours les coléus de couleur unie: rouge vif, rose luxuriant, jaune ananas, etc.

Une culture facile

Le coléus ne demande pas beaucoup d’attention. Des arrosages réguliers, un peu d’engrais de temps à autre, une température et humidité d’intérieur normales, un terreau ordinaire, du soleil durant les périodes les plus sombres de l’hiver, etc. Lorsqu’il manque d’eau, il fane de façon dramatique, ressemblant vite à une vadrouille échevelée ou une laitue desséchée… mais il récupère tout aussi rapidement si on l’arrose abondamment. Par contre, il n’est pas recommandé de le laisser sécher trop souvent, car, à chaque fois, il perd quelques feuilles, prenant vite une allure dénudée.

Il y a cependant un détail important qu’il faut connaître au sujet du coléus: c’est qu’il ne faut pas le laisser fleurir. Non seulement les petites fleurs bleues ou blanches sont-elles sans valeur ornementale, mais elles signalent au plant que sa vie tire à sa fin. Si on les supprime dès qu’elles sont visibles (au moment où elles ressemblent à une pomme de pin verte au sommet de la tige), par contre, le coléus, pourtant normalement à comportement annuel, peut continuer à vivre pendant plusieurs années.

Et si le coléus fait une bonne plante d’intérieur, il est tout aussi utile dans la plate-bande. On peut en effet difficilement imaginer un massif aussi coloré que celui rempli de coléus: c’est un secret que les jardiniers professionnels connaissent depuis longtemps et que l’amateur a tout avantage à découvrir.

Curieusement, si le coléus est une plante de plein soleil à l’intérieur, il préfère plutôt la mi-ombre ou même l’ombre à l’extérieur. Les variétés modernes (on les reconnaît facilement par leur port plus dense) tolèrent toutefois plus de soleil que les anciennes.

Un coléus, deux coléus…

La multiplication du coléus est un jeu d’enfant: un bout de tige inséré dans un verre d’eau commence déjà à faire des racines en seulement quelques jours. Il faut vite le transférer dans un terreau avant que les racines ne soient trop longues. On peut aussi – et plus facilement - les partir directement dans un terreau humide.

De plus, les semis de coléus (vous trouverez des sachets de graines dans les centres-jardin et les catalogues de semences) sont particulièrement faciles à réussir: leur culture est même un bon projet pour initier les jeunes au jardinage. On les presse contre la surface d’un terreau humide, sans les couvrir, plaçant le contenant de semences dans un endroit bien éclairé. Les semis lèvent en 10 à 15 jours et sont d’abord complètement verts: leurs coloris ne commencent à ressortir qu’avec la deuxième génération de feuilles. Semez-les au début de mars pour avoir des coléus en grand nombre pour le jardin estival.

Le coléus – coloré, facile, adaptable – la plante idéale pour toutes les situations!

  • New Eden
  • Kids Garden
  • Plant a Row Grow a Row